Dimanche 3 mai: Je suis la vigne, vous êtes les sarments - Les confirmands (dé)confinés!


Alexandra Breukink
01 May 2020

Le 01 May 2020 - 16:26

Dimanche 3 mai 
Je suis la vigne, vous êtes les sarments

 
 
 
 

Les confirmands (dé)confinés
 
Ce matin, nous aurions dû être à l’église protestante de Munster pour fêter la confirmation de 10 de nos jeunes.
 
Tout cela a été bouleversé par un petit virus invisible, qui nous a tous confinés chez nous. 
 
En attendant la confirmation, et pour marquer ce jour, nous avons préparé une vidéo en trois parties avec les confirmands, le groupe de jeunes, le groupe de chant consistorial et la pastorale qui permet d'être en lien au delà de nos confinements! 

Bon dimanche à vous toutes et vous tous! 


Jean 15, 1 - 8
 
1 Je suis la vraie vigne et mon Père est le vigneron. 2 Tout sarment qui, en moi, ne porte pas de fruit, il l’enlève, et tout sarment qui porte du fruit, il l’émonde, afin qu’il en porte davantage encore. 3 Déjà vous êtes émondés par la parole que je vous ai dite. 4 Demeurez en moi comme je demeure en vous ! De même que le sarment, s’il ne demeure sur la vigne, ne peut de lui-même porter du fruit, ainsi vous non plus si vous ne demeurez en moi. 5 Je suis la vigne, vous êtes les sarments : celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là portera du fruit en abondance car, en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire. 6 Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est jeté dehors comme le sarment, il se dessèche, puis on les ramasse, on les jette au feu et ils brûlent. 7 Si vous demeurez en moi et que mes paroles demeurent en vous, vous demanderez ce que vous voudrez, et cela vous arrivera. 8 Ce qui glorifie mon Père, c’est que vous portiez du fruit en abondance et que vous soyez pour moi des disciples.
Sois mon pourvoyeur de sève !
 
Seigneur,
dans le silence de l’aube,
dans la rumeur assourdie du soir ou au cœur de la nuit,
j’aime venir te prier
devant la petite lampe du sanctuaire.
Là, je prends mieux conscience
que je ne suis qu’un sarment
de cette Vigne dont Tu es le Cep vivant.

Greffe-moi sur Toi, Seigneur, solidement.
Greffe-moi sur ton grand Corps spirituel
qui dépasse les frontières visibles du monde
et de l’Église.
Greffe-moi sur ce Corps
qui respire au rythme de l’invisible.

Que ton Esprit, Seigneur, Amour créateur, Vie féconde,
circule en moi,
habite ma vie, mes relations,
mes joies, mes souffrances,
mes engagements, mes paroles et mes silences.
Alors,
comme le sang qui irrigue la moindre cellule du corps,
comme la sève qui irrigue la plus petite feuille de l’arbre,
par Ton Esprit,
je serai en communion avec toute la terre.

Je crois qu’en Toi, Seigneur, le Vivant,
les hommes, désormais, ne sont plus seulement des individus,
juxtaposés, isolés,
mais un seul Corps
qui rassemble tous les vivants et tous les morts.

Branche-moi sur ta Vie, Seigneur !
Plus je serai intimement greffé sur Toi,
plus j’entrerai dans ce grand et mystérieux circuit
de l’amour créateur,
et plus je serai proche de tout homme.

Ma prière greffée sur la tienne, ô Christ priant,
apportera, je le crois, ce surcroît d’amour,
ce surcroît de respiration intérieure
qui régénère toutes les cellules du Corps
et rapproche les cœurs.

Greffe sur moi ta vie, Seigneur
et ma vie trouvera cette secrète fécondité
qui prépare la terre des hommes à ton éternité.

Michel Hubaut. « Prier les Paraboles ».
Éditions Desclée de Brouwer, Paris, 1988 ; pp. 130-132.
Ton mystère
 
Seigneur, j’ai besoin de me tourner vers toi. Je t’appelle Dieu ; mais peut-être le nom que je te donne n’a-t-il aucune importance : je me tourne vers Celui qui m’a placée ici, sur cette planète inconnue, et qui ne m’a pas dit pourquoi.

Je me tourne vers Celui qui détient le secret de ma vie.
Je me tourne vers toi : le Mystère.
Je me tourne vers toi, Seigneur-sans-nom, parce qu’en toi je reconnais l’espérance. Parce qu’en toi je place ma confiance. Parce qu’en toi seulement, je repose.
Je me tourne vers toi pour rompre l’intolérable silence de ma solitude.
 
Sans toi, le monde se décolore et plus rien n’a de sens : ni les plantes, ni les animaux, ni même ma vie.
Sans toi, le monde n’est plus merveilleux et plus rien n’est miracle.
Sans toi, la vie s’épuise, et je ne peux plus renaître de ma mort.
Mon Dieu, ne permets pas qu’un jour je n’aie plus besoin de me tourner vers toi.

Lore Dardanello Tosi.
« 100 prières pour ceux qui ont du mal à prier ».
Éditions Salvator, Paris, 2005 ; p. 33.
L’homme n’a pas besoin de toi !
 
En dehors de moi, vous ne pouvez rien faire !
Là, franchement, Seigneur,
tu pousses le paradoxe un peu loin !
Je peux faire beaucoup de choses sans toi,
et les non-croyants ne sont pas manchots !
L’homme n’a pas besoin de toi pour inventer, bâtir,
exploiter la terre et conquérir l’espace…

Tu as raison !
Il est vrai que sans moi,
vous avez déjà fait
et que vous ferez encore de grandes choses,
excepté celle de vaincre ce mal qui ronge votre cœur,
blesse vos amours, fausse toutes vos relations,
corrompt vos meilleures inventions
et les transforme en puissances d’autodestruction.

Vous pouvez tout faire,
mais ce que vous faites n’est rien,
face à cette impasse inéluctable de la mort
qui assombrit l’horizon de tous vos projets.
Oui, en dehors de moi, vous pouvez tout faire,
sauf aimer vraiment et vivre éternellement.

Moi, je suis la Vie au creux de votre poussière.
Moi, je suis l’Amour plus fort que votre péché.
Votre intelligence, votre savoir-faire,
honorent Celui qui vous a créés.
Mais, sans la gratuité de mon amour,
aucune de vos prouesses techniques
n’apporteront jamais le bonheur et la joie sur votre terre.

Seuls les fruits de mon Amour
que vous porterez,
seuls les fruits de mon Esprit
que vous ferez fructifier,
sont capables de métamorphoser
les hommes en frères,
et ainsi de glorifier pleinement votre Père.

Michel Hubaut. « Prier les Paraboles ».
Éditions Desclée de Brouwer, Paris, 1988 ; pp. 129-130.




À voir aussi

Danser pour Dieu

Nous entendons souvent dire que nos églises se vident parce que nos cultes sont monotones… manquent de vitalité… ne répondent plus aux attentes de certains, et...

Lire l'article
La Bible racontée aux enfants - chapitre 3: Rameaux

Bonjour les enfants! Puisque nous ne pouvons pas nous rencontrer "en direct", voici notre troisième rencontre en ligne autour d'une de histoire de la Bible, celle de la fête des Rameaux...

Lire l'article
La Bible racontée aux enfants - chapitre 4: Pâques

Bonjour les enfants!   Puisque nous ne pouvons pas nous rencontrer "en direct", voici notre quatrième rencontre en ligne! Toute l'équipe...

Lire l'article
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.